Lancement (en très grandes pompes) de Dak’Art

Le tout nouveau Président de la République Macky Sall et le tout nouveau Ministre de la Culture Youssou N’Dour ont ouvert, entourés de beaucoup de lumières et de tapisseries, la 10ème édition de Dak’Art, dans le tout nouveau et effectivement gigantesque Grand Théâtre (construit par des Chinois, what else).

Dak’Art, c’est une biennale d’art contemporain essentiellement africaine et réservée aux artistes du continent. Autant dire que tout le gratin s’y retrouve. Ca claquait des bises sec, à l’inauguration.

Pas très souriant, mais il parait que c’est à cause du poids des responsabilités, Macky Sall a néanmoins prononcé un discours engagé et enjoué sur le rôle et la place de l’art contemporain dans la société. A juste titre, puisque le thème de la biennale 2012 est « Art contemporain et dynamiques sociales. » Ca m’a fait plaisir, parce que c’est quand même en grande partie pour ça que je suis là.

 

Je me suis ensuite lancée dans la valse des vernissages, des expos, des projections, des performances. Première étape : l’exposition de Serge Alain Nitegeka, présentée par l’Institut Français et la galerie Stevenson, l’une des plus importantes galeries d’Afrique du Sud. J’ai donc grimpé, escaladé et rigolé dans une immense pièce de poutres de bois noires. Effet direct. J’y retournerai tranquillement.

Pour de vrai, tout commence ce matin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s