La folie Jokkolabs

J’ai rencontré Emmanuelle grâce à une amie commune. Elle m’a parlé de son job à Jokkolabs. Au début, je ne comprenais rien. Et puis progressivement, la masse d’informations incompréhensibles pour les non-entrepreneurs et les non-geeks s’est organisée, j’ai (plus ou moins) compris de quoi il s’agissait. Aujourd’hui, après être allée voir les lieux et avoir parlé à tous ceux à qui j’ai pu parler, j’ai vraiment compris ! Et je suis sacrément convaincue par ce projet.

Jokkolabs est un espace de coworking et un action tank. C’est à dire que des entrepreneurs, dans le milieu des nouvelles technologies, viennent y travailler chaque jour, Jokkolabs devenant de fait un catalyseur d’actions et de réflexions sur l’entrepreneuriat et les nouvelles technologies.

L’idée centrale est de rassembler et d’animer une communauté d’entrepreneurs-geeks au Sénégal et plus largement en Afrique de l’Ouest. Jokkolabs est à la fois un lieu et une initiative, financé sur fonds propres, tout ça basé sur une philosophie open-source, ou logiciel libre, où chacun doit être capable d’améliorer et de profiter d’un système créé par d’autres.

A Jokkolabs se retrouvent donc tous les jours tout un tas de jeunes motivés, enthousiastes, brillants et ambitieux, qui louent un bureau physique et s’ouvrent ainsi à une communauté de semblables, mais jamais tout à fait semblables (l’union fait la force, disait quelqu’un). En tout, une cinquantaine d’entrepreneurs sont passés par Jokkolabs depuis sa création en 2010 par Karim Sy (absent, pas de bol, en ce moment).

En plus des rencontres et de l’ambiance studieuse mais trèèès sympa du quotidien, Jokkolabs organise des événements en permanence : des startup weekends (où 12 projets sont sélectionnés puis développés de A à Z par un petit groupe pendant 48h), des sessions de mapping de Dakar (grâce au système OSM – que les geeks se renseignent, j’ai aussi rencontré l’équipe, ça vaut le coup d’œil), des partenariats et des échanges avec d’autres espaces similaires en Afrique, des projets ailleurs (notamment en France), partout, tout le temps. Enthousiasmant, disais-je.

Emmanuelle, ma guide dans l’univers Jokkolabsien !

Hermann, qui s’occupe de l’organisation des startup weekends. Le prochain aura lieu à Abidjan, l’appel à projets vient d’être lancé, et permettra d’en sélectionner 12 pour être développés nuit et jour pendant 48h par les participants, puis éventuellement, et c’est souvent le cas, développés dans la vraie vie.

Une lampe solaire, designée par des étudiants de l’école de design ENSCI en France, et fabriquée par les équipes de Géo Trouvetout de Jokkolabs à Dakar. En cours d’étude de faisabilité : la création de JokkoFabLabs (un FabLab, c’est ça).

Ou quand une idée n’en finit plus de (bien) grandir.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s