Plein de gros clichés sur Nairobi

A toute première vue – ce qui, nous sommes d’accord, est absolument injuste et intellectuellement indéfendable – je suis en mesure de confirmer tout un tas de bons gros clichés que j’avais sur Nairobi, l’incroyable capitale du Kenya :

1) Oui, la ville ressemble avant tout à un embouteillage monstre. J’avais lu plusieurs articles sur ce sujet et souvent entendu parler de cet aspect de Nairobi et ça n’est pas une blague. C’est l’enfer. Hier, j’ai mis deux heures (pour de vrai, deux heures et dix minutes) pour aller quelque part, certes assez loin de mon point de départ, mais bon. Le centre ville, que tout le monde évite comme la peste, est impraticable en véhicule motorisé. Et toutes les routes qui y mènent le sont aussi. Charming.

2) Oui, la pollution est à la hauteur des embouteillages de rêve. Rien à ajouter. Sauf que j’aimerais être Japonaise pour porter un masque dans la rue.

3) Oui, le cloisonnement entre les gens / classes sociales est très visible : gigantesques bidonvilles ou pas beaucoup mieux ; quartiers réservés à la classe moyenne (où mon hôte m’a si gentiment accueillie dans sa famille, merci Paveen) et routes de presque-campagne bordées d’arbres ambiance forêt qui sentent tout bon, longés par de beaux malls flambants neufs ou autres restaurants français et de grands murs qui cachent de magnifiques maisons réservées à qui on sait.

4) Oui, on sent la ville battre à mille à l’heure, de l’activité dans tous les sens, des boutiques, des cafés et des restaurant que l’on pourrait trouver à Londres. Nairobi me fait énormément penser à Johannesburg en Afrique du Sud.

5) Oui, comme Johannesburg, la ville est probablement dangereuse, mais je ne l’ai pas ressenti (pour l’instant). Je prends des bus sans problème, marche beaucoup en centre ville et fais bien sûr plus attention la nuit. Je reste malgré tout bien trop peu longtemps ici pour pouvoir dire quoi que ce soit à ce sujet.

6) Oui, tout coute cher. D’ailleurs, je profite de ce petit 6) pour préciser que contrairement à ce que de nombreuses personnes imaginent en Europe (et probablement ailleurs), l’Afrique est un continent relativement cher pour qui souhaite s’y balader, incomparable par exemple à l’Asie du Sud Est ou l’Amérique du Sud – incomparable-incomparable même.

7) Oui, la nuit met la barre très haut, à Nairobi. Gigantesque soirée hier soir, enchaînement de bars et de boîtes bien ambiancés, avec toujours ce petit soucis musical qui pousse les DJs de chaque lieu à passer précisément la même playlist, téléchargée sur MTV de préférence, que dans la boîte d’en face. Docteur, je crois malgré tout que ce cas est moins grave que celui d’Addis-Abeba.

Ahhh, quel bonheur d’assumer autant de clichés…

Pardon, chers lecteurs, mais l’envie était trop forte.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s