Kampala – work in progress

Kampala

On m’avait prévenu, j’ai malgré tout été surprise. Kampala, la capitale de l’Ouganda, pousse comme un champignon. Ça n’est pas une ville, c’est un chantier géant. Dans tous les sens, de nouveaux malls à l’américaine, des immeubles, des ronds points, des boutiques. Après les sombres années Idi Amin (oui oui, celui du livre/film Le dernier roi d’Écosse) et Obote, le pays était à plat, très très à plat. En 20 ans, la ville et le pays sont non seulement revenus à la vie mais ont économiquement explosés.

Dans un livre lu récemment, l’auteur disait que les jeux des enfants des villages africains répondent à l’activité principale du pays : des petits lions en bois au Kenya, des téléphones portables en fil de fer en Ouganda!

Autre sujet, autre ambiance : la loi contre l’homosexualité qui plane sur le pays depuis 2009 devrait être votée cette semaine par le Parlement, poussée par quelques ministres et la Première Dame. Déjà illégaux, les actes homosexuels pourraient être punis de prison à vie. Le gouvernement parle de « cadeau de Noël pour le peuple Ougandais qui réclame cette loi ». Hum, vraiment?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s