Le (seul) musée d’art contemporain

L’art contemporain au Rwanda ? Difficile à qualifier dans la mesure où il y a très peu d’artistes. Très, très peu. Beaucoup d’artisanat, c’est évident (dont certaines techniques intéressantes, comme les panneaux de bois peints à partir de bouse de vache colorée grâce à des pigments naturels et représentant des formes géométriques – oui oui ; ou encore la vannerie et la poterie, super raffinées) mais pas beaucoup d’art à proprement parler.

Et dans ce contexte, une réalité surprenante : le seul musée d’art contemporain d’Afrique de l’Est se trouve à Nyanza, une ville à un peu plus d’une heure de la capitale Kigali.

Rwesero Art Museum

Il a pris ses quartiers dans un palais construit pour le dernier roi du Rwanda par un architecte Belge – l’histoire dit que ce roi, ayant visité la Belgique, ait tout à coup trouvé ses propres palais très obsolètes et ait voulu un palais moderne à l’occidentale, d’où cette immense maison toute rectangulaire.

A l’intérieur, une petite mais sérieuse collection d’art contemporain rwandais et de la région, constituée depuis le début des années 2000. L’ambition de ce musée s’est accélérée avec l’arrivée en 2010 de Lia Gieling, une commissaire d’exposition Hollandaise. Elle a organisé au Rwesero Art Museum, puisque c’est comme ça qu’il s’appelle, une grande exposition internationale en mai dernier, la première, en invitant les photographes Pieter Hugo (Sud Africain), Andrea Stultiens (Hollandaise) et Collin Sekajugo (Rwando-Ougandais). En mai 2013 devrait avoir lieu une nouvelle exposition sur le même principe. Et tout au long de l’année, son équipe et elle tentent de lancer différents programmes qui visent à dynamiser la compréhension et l’intérêt pour l’art contemporain, notamment en travaillant avec des enfants et des jeunes artistes (autodidactes car il n’y a pas d’école d’art au Rwanda, sauf une à l’Ouest, mais toute récente).

Je dis tenter car ça n’a pas l’air évident… L’art contemporain n’est pas un sujet au Rwanda.

Rwesero

Alors pourquoi le gouvernement rwandais a-t-il décidé d’ouvrir un tel musée en 2004, exclusivement dédié à l’art contemporain, tandis que ses voisins kenyans, ougandais ou tanzaniens n’y pensent même pas, alors même que leur scène artistique est environ mille fois plus développée et dynamique ?

Difficile à dire, je n’ai pas de réponse et je n’ai pas vraiment réussi à en avoir en posant la question. J’imagine que ce musée s’est laissé porté par la volonté du gouvernement à la fin des années 1990 et début 2000 de consolider ou d’ouvrir six musées nationaux (tous d’excellente qualité d’ailleurs) à travers le pays : un musée ethnographique, un musée d’ « Ancient history », un musée d’histoire naturelle, un musée du Palais Présidentiel, un musée de l’environnement et…un musée d’art contemporain.

rwesero

L’incroyable autruche de Jean-Claude Sekijege, artiste Rwandais décédé en 2007.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s