A tribute to Peace Corps

Peace Corps (le Corps se prononce à la française : « kor ») est une organisation du gouvernement américain. Elle envoie chaque année des jeunes Américains, souvent après leurs études, vivre pendant 24 mois dans des zones rurales de pays en voie de développement. Organisation hyper connue aux États-Unis, je n’en avais jamais entendue parler avant de voyager par ici.

US-PeaceCorps-Logo.svg

En devenant Peace Corps, ces jeunes partent vivre dans un village d’un pays qu’ils ne connaissent pas (ils ne choisissent pas leur affectation, même pas le continent), dans des conditions souvent rudes pour des petits Occidentaux (les villages où ils sont installés ont rarement l’eau courante et l’électricité), partager le quotidien des habitants de ce village. Pendant deux années et après un mois environ de formation (où ils commencent notamment à apprendre la langue locale de leur village d’affectation), ils travaillent dans ce village (plusieurs programmes : éducation, santé, environnement, etc.) pour un salaire local. Ils doivent tout apprendre sur le tas, comprendre ce qui se passe autour d’eux, s’adapter à une culture dont ils n’avaient souvent jamais entendu parler.

Pour comprendre un peu mieux comment ça se passe pour eux : un super texte de la super Emily.

Depuis le début de mon voyage j’en ai croisé beaucoup sur ma route. Un peu déroutée au début – ou suspecte : pourquoi des jeunes Américains iraient-ils s’enfermer au bout du monde, comme ça, sans raison apparente –, je suis aujourd’hui extrêmement respectueuse de leur choix, de leur engagement et de leur volonté. Quant à leur travail concret, je n’en sais rien, je n’ai pas souvent eu l’occasion de le voir sur le terrain.

Un copain ancien Peace Corps m’a raconté l’histoire de leur naissance : sous Kennedy, en pleine guerre froide, il était de bon ton de répandre la douce culture américaine, de convaincre les populations des pays en développement que les Américains étaient sympas et aidants. Quels meilleurs porte-paroles que ces jeunes enthousiastes, curieux, profondément pétris d’idéalisme américain ? Bingo, Peace Corps était née. Aujourd’hui, il s’agit surtout d’un échange culturel, d’une façon efficace de présenter les Américains au reste du monde.

Je sais, le principe est contestable. Mais à les croiser sur ma route, je ne peux m’empêcher de me dire que ce qu’ils font est important : se présenter ailleurs, là où l’on connaît le nom de leur pays sans les connaître pour autant. Et puis ces volontaires agrandissent eux aussi leurs horizons. J’ai croisé pas mal de Peace Corps pour qui leur service était le premier voyage à l’étranger.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s