Les plages paradisiaques du Mozambique, suite et fin (pour cette fois)

Quelques autres photos de la côte Sud du Mozambique, parce que, vraiment, on en trouve pas beaucoup, des endroits comme ça. D’autant plus que la gentillesse, la douceur et l’accueil de ouf des Mozambicains enfonce encore un peu plus le couteau dans la plaie.

Ci-dessous, pour se mettre en jambe, l’île de Magaruque, en face de Vilankulo.

Magaruque Island

Et là, c’est le drame. Ou plutôt mon île préférée au monde (ok, après Morpion, pour ceux à qui ça dit quelque chose) : Bazaruto, qui donne son nom à l’archipel qui fait face à Vilankulo. D’immenses dunes qui plongent d’un côté dans l’océan transparent et de l’autre, à pic de chez à pic, dans la forêt. Enjoy.

Bazaruto Island

Bazaruto Island

Bazaruto Island

Bazaruto Island

Bazaruto Island

Bazaruto Island

L’équipe de Vilankulo. Beaucoup de rigolade dans notre boutique hôtel.

Vilankulo

La plage de Tofo depuis ma terrasse personnelle. Oui oui.

Tofo

Casa na Praia, la guest house (en deux maisons) où se trouve ma terrasse personnelle en question. 

Tofo

« Si le paradis existe, il doit avoir le velouté et la fraîcheur d’une salade de fruits. » dit Adbourahman A. Waberi dans Cahier nomade. Mon coloc Jayson et moi sommes d’accord.

Tofo

Quelques conseils hôteliers voyageurs-compatibles si, après avoir vu ces photos, vous aviez maintenant envie de sauter dans un avion :

  • Zombie Cucumber, à Vilankulo – l’hôtel intégralement transformé l’année dernière par un couple de Belges porte mal son nom, mais son nom a tant vécu que ce serait un crime de le débaptiser. Pas de zombies, mais un havre de paix qui a réussi à garder un petit coin pour les backpackers. Des bungalows turquoises, une piscine jolie comme tout, un restaurant délicieux bien qu’un peu chéro, des propriétaires adorables, je valide en bloc.
  • Casa na Plaia, à Tofo – une maison d’hôtes tenue par Laura, géniale Italienne polyglotte, avec d’un côté quatre chambres toutes cabossées mais remplies de charme dans la maison principale et de l’autre quatre autres chambres, superbes, juste construites, tout de béton ciré, de salles de bain de rêve et de terrasses privatives. Le tout sur le sable, à une dizaine de mètres de l’océan.

 

Publicités

4 réflexions sur “Les plages paradisiaques du Mozambique, suite et fin (pour cette fois)

  1. fagour dit :

    salut
    plein la vue de chez plein la vue….J’ai une petite question ce petit paradis est-il loin de Maputo? il y a t-il beaucoup de touristes aux alentours? des pêcheurs? et le rapport qualité/prix est de combien 1 euro? j’espère ne pas être trop envahissant avec toutes mes questions…. j’attends avec impatience vos réponses.merci

    • margauxhuille dit :

      Bonjour, oui, plein la vue!
      Pour tenter de répondre à vos questions :

      – L’archipel de Bazaruto est en face d’une ville appelée Vilankulo, qui est à une dizaine d’heures au Nord de Maputo en bus direct. C’est un peu touristique bien sûr, mais très raisonnablement. Il y a une drôle d’atmosphère dans cette petite ville : quelques petits hôtels pour touristes et juste à côté, les maisons traditionnelles des gens qui vivent là. Tout ça est très mélangé et très agréable, même si vous serez à coup sûr repéré en arrivant par ceux qui veulent vous « vendre » leur tour en bateau sur les îles de l’archipel. Pour une journée, un tel tour sur une ou plusieurs îles coute environ 35-45 euros.
      Il y a bien sûr beaucoup de pêcheurs, même si en février quand j’y étais (et quelques autres mois de l’année, à vérifier) la pêche est interdite à Vilankulo et dans l’archipel afin de protéger les espèces. Ils vont dans des villes un peu plus au Nord souvent, faciles à atteindre en bus local et génial pour les observer pêcher.

      – L’autre endroit dont je parle ici est Tofo, un village nettement plus touristique, en réalité presque exclusivement tourné aujourd’hui vers le tourisme. Dans le village lui-même, je me suis un peu sentie à Disneyland! Mais la plage est giiiiigantesque donc vide tout le temps, en fait, et très belle. Tofo est à 7h de Maputo en bus local (donc avec beaucoup d’arrêts). Moins magique cependant que Vilankulo selon moi…

      Enfin, pour des adresses d’hôtels, je vous recommande vraiment les deux dont je parle à la fin de mon post, ils sont top.

      Bon voyage!

  2. Frank Charbit dit :

    Ben ma Margaux
    Merde de merde alors!!!!!!!!!!!!!

  3. pillot dit :

    WOUAOU c’est un bonheur de te voir dans un tel contexte et avec une telle banane.
    Du coup ce matin il fait un beau ciel bleu ici aussi et la lumièreéblouisante (tellement on est plus habitué) m’indique que j’ai aussi mes carreaux à faire ……. …… là t trop forte sur ce coup.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s